LES TICS DE LANGAGE 100% FRANÇAIS

Image illustration Elisabeth newsletter

🎁 30% de réduction sur mes cours

Abonne-toi à ma newsletter et reçois 30% de réduction sur mes cours. 

Laisse ton prénom et ton email ci-dessous ⬇️

LES TICS DE LANGAGE 100% FRANÇAIS

Dans cette vidéo, je vous parle des tics de langage qu’on entend souvent en France. Euh, hein, voila, du coup et d’autres expressions qui peuvent parfois perturber la compréhension. Si vous avez aimé la vidéo, n’hésitez pas à la liker et vous abonner à la chaine, cela m’encourage beaucoup !! Merci

Transcript vidéo – Tics de langage 100% français

Bonjour, j’espère que vous allez bien et que vous passez une belle journée. Aujourd’hui, nous allons voir ensemble des mots, des expressions ou des sons qu’utilisent beaucoup les Français à l’oral, donc, quand ils parlent. Ces mots, ces sons ou ces expressions sont en réalité des tics de langage, donc, c’est-à-dire des choses que vont glisser les Français, vont dire les Français quand ils parlent, donc ils vont les glisser dans leurs phrases, mais qui en fait n’apporte pas grand chose.

Ce sont un peu des mots parasites, inutiles, ils n’apportent pas du sens à la phrase, à ce qu’on dit. Donc, pour quelqu’un qui ne parle pas français ou qui est en train d’apprendre le français, ces mots, ça va ajouter de l’incompréhension dans la phrase, ça va rendre la compréhension plus difficile. Avant de commencer, pensez bien à ajouter les sous-titres à la vidéo, ça rendra votre compréhension plus facile. Pensez aussi à vous abonner à la chaîne HelloFrench pour suivre toutes mes vidéos.

Le premier mot que nous allons voir ensemble, c’est le mot petit.

– On se ferait pas petit resto ? – Ajouter “petit” devant tout et n’importe quoi pour rendre ça plus sympathique, c’est très français.

Donc vous connaissez peut-être ce mot qui est l’opposé de grand, donc petit, grand. Les Français adorent ce mot et le glissent dans de nombreuses phrases au fil de la journée, sans qu’en réalité, ils veuillent dire que quelque chose est vraiment petit. Donc, par exemple, je peux dire à quelqu’un “On se fait un petit resto ce soir ?” ou je pourrais dire à quelqu’un :

“Super ce petit article que tu m’as envoyé” ou encore “Je t’envoie un petit mail”. Donc, en réalité, on ne veut pas dire qu’on va dans un restaurant plus petit qu’un autre ou que l’article que j’ai lu était forcément de petite taille. On met le mot petit comme ça, un peu dans plein de phrases, comme pour les adoucir, pour rendre la phrase un peu plus sympathique. Mais vous l’avez compris, ça ne veut pas dire que les choses ne sont pas grandes.

Le deuxième mot que nous allons voir, la deuxième expression, c’est l’expression “du coup”.

T’es mon ami, mon confident. Alors du coup… et ben du coup, j’adore quand on se prend dans les bras pour se dire au revoir.

Si vous venez en France et que vous parlez à des Français, c’est une expression qui revient très, très souvent et à nouveau, c’est un tic de langage, ça n’apporte pas beaucoup de sens dans la phrase. Ça vient juste un peu parasiter donc, si déjà vous essayer de comprendre un Français alors que ce n’est pas votre langue maternelle, c’est un mot qui rend la phrase plus compliquée.

Donc, on peut le mettre en début de phrase, en milieu de phrase, en fin de phrase. Par exemple, je vais dire à quelqu’un dont je sais qu’il a passé un entretien d’embauche pour un travail, je vais lui dire:

“Du coup, ça s’est bien passé ton entretien ?”. Le “du coup”, c’est comme si je voulais dire. “Et alors ?” “Donc”. Mais c’est vrai que ça n’apporte pas de valeur. Je pourrais juste dire “Ton entretien s’est bien passé ?”. On peut aussi le placer en fin de phrase. Par exemple, je peux dire à quelqu’un “Il est 13 heures, on va manger du coup ?” À nouveau, je pourrais juste dire “Il est 13 heures, on va manger ?” C’est vrai que les Français adorent glisser ce mot du coup un peu partout.

L’expression suivante c’est “tu vois”.

Tu vois la dernière fois quand la meuf elle m’a quitté là ?

À nouveau les Français placent cette expression “tu vois” un peu partout et c’est un vrai tic de langage, même dans une même conversation, quelqu’un va peut être le dire cinq fois. Souvent on le place en fin de phrase, c’est un peu une manière de ponctuer. Par exemple, je peux dire à quelqu’un “Je ne parle pas anglais, donc, quand je vais à l’étranger, c’est difficile de parler, tu vois ?” Bien sûr, on ne s’attend pas à ce que la personne en face nous réponde “Non, je ne vois pas”. C’est vraiment un petit bout de phrase qu’on ajoute comme ça, un peu comme pour ajouter du volume à la phrase, pour la rythmer. Je vais vous donner un autre exemple pour que vous compreniez mieux et surtout à quel point cette expression est un peu parasite, inutile.

Par exemple, si je suis avec une amie et que je veux lui raconter ma soirée d’hier, je vais commencer en disant : “Tu vois, hier, j’étais au bar et je suis tombée sur Jonathan. Ensuite, on a été boire un verre, tu vois, comme ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vu”.

L’expression suivante, c’est plutôt un son, c’est le son euh.

Hey les gars moi, j’ai arrêté les cours euhhh, j’ai arrêté les cours à 16 ans.

Donc, on utilise aussi beaucoup ce son quand on parle en français, donc à nouveau, c’est un son un peu parasite, souvent, on l’utilise pour éviter un silence gênant ou pour montrer qu’on réfléchit.

Par exemple, si quelqu’un me demande “est-ce que tu veux une pizza ?” Je pourrais répondre “euh plutôt des pâtes” ou encore si quelqu’un me dit “tu sais où est Caroline ?” “Euh, aucune idée”. Donc, vous voyez, c’est vraiment plutôt pour montrer qu’on réfléchit, c’est pour éviter de mettre un gros silence.

Alors l’expression suivante à nouveau, c’est plutôt un son, c’est le son “ben”.

Pourquoi vous n’achetez pas une maison ici alors ? Ben non, on serait obligé de venir là tout le temps.

En réalité, ben, c’est “bien” ou “et bien” mal prononcé. Donc, c’est la manière dont on le prononce à l’oral. Par exemple, si vous voyez quelqu’un qui est un peu triste, vous pouvez lui dire “ben qu’est-ce qui va pas, t’as pleuré ?” Ou un autre exemple pourrait être si quelqu’un me demande “tu es sûre que tu n’as pas de sucre ?” Je pourrais répondre “ben oui”. Un autre exemple, ça peut être si quelqu’un vous demande “tu as ton permis de conduire ?”, je peux répondre “ben oui, je l’ai passé à 18 ans”, comme pour dire “ben oui, souviens toi, tu le sais très bien”. Enfin, un dernier exemple.

Si quelqu’un vous dit “ben ta voiture ne démarre pas ?” “Ben oui, je ne sais pas ce qui se passe ! “Donc ici, c’est plutôt pour montrer que vous ne comprenez pas la situation. Donc, vous voyez on peut l’utiliser dans de nombreux contextes, donc ça peut être compliqué pour vous de comprendre ce que ça veut dire, comment on l’emploie et comment il est utilisé.

Alors l’expression suivante c’est le mot “voilà”.

Puisque ce qui m’intéresse, c’est vraiment, c’est vraiment l’aventure, l’aventure humaine et rencontrer des gens, voilà.

Parfois, on dit même “voilà, voilà”. Alors, c’est une expression qu’on utilise souvent parce qu’on ne sait pas comment conclure ou parce qu’on est un peu mal à l’aise. Donc, on peut aussi l’utiliser en début de phrase. Je vais tout d’abord vous donner un exemple quand c’est utilisé en début de phrase. Par exemple, si quelqu’un me demande de me présenter, je vais dire “voilà, je m’appelle Elisabeth, j’ai 28 ans et j’habite à Paris”. C’est parce que je l’ai utilisé, parce que je ne savais pas très bien comment débuter ma phrase, je n’étais pas très à l’aise. Donc souvent aussi on l’utilise en fin de phrase, par exemple, en reprenant le même exemple donc je peux dire “Je m’appelle Elisabeth, j’ai 28 ans, je vis à Paris, voilà, voilà voilà”. Donc, c’est parce que je ne savais pas comment conclure, je voulais montrer à mon interlocuteur, à la personne à qui je parle, que j’avais fini.

Alors enfin, le dernier son, donc la dernière expression que nous allons voir aujourd’hui, c’est le son “hein”.

– Ah ça pour être solide elle est solide, hein Serge ? — Qu’est ce qu’il a à dire toujours hein Serge hein Serge ?

 Alors comme “ben”, “hein” a de nombreuses significations qu’il faut un peu essayer de la déchiffrer, de la comprendre en fonction du contexte.

Donc “hein” peut à la fois montrer que vous êtes surpris, que vous êtes agacé ou juste parfois il vient dans les phrases un peu pour… pour ponctuer, donc pour ajouter un peu de ponctuation à une phrase à l’oral. Je vais vous donner des exemples comme ça, vous allez sûrement mieux comprendre.

Par exemple, si quelqu’un me dit, “J’ai très chaud.” Je peux lui dire “prends un verre d’eau hein” comme pour dire fais ça “hein”, le “hein” ici permet d’insister, tu as chaud, prends un verre d’eau hein. Dans l’exemple que je vais donner maintenant, vous allez voir, c’est plutôt pour montrer la surprise. Par exemple, si quelqu’un me dit “Il n’y avait plus de soda au supermarché, je n’ai pu prendre que de l’eau” je peux répondre “Hein ? Mais c’est pas vrai ?” pour dire que je suis super surprise qu’il n’y ait plus du tout de sodas au supermarché.

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui, j’espère que cette vidéo vous a plu. Si vous avez déjà entendu d’autres tics de langage que vous ne comprenez pas, n’hésitez pas à les mettre en commentaire pour que je puisse vous les expliquer. Pour voir d’autres vidéos, pensez à vous abonner à la chaîne HelloFrench.

À très bientôt.

🇫🇷 Ce cours va débloquer ta compréhension orale du français

👉 Grâce à des dialogues, je vais t’apprendre à comprendre les Français, même quand ils parlent vite.

🚀 50 dialogues du quotidien pour booster ta compréhension du français

✅ Comprends les Français, même quand ils parlent rapidement.
✅ Parle avec les francophones en toute confiance.
Améliore durablement ton français avec une méthode basée sur des dialogues du quotidien.

Share this post
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

Articles qui pourraient t'intéresser

Expressions
Elisabeth

LEARN FRENCH IN 2 MINUTES – French idiom : Tourner la page

Transcript de la vidéo Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle vidéo où nous allons voir une expression française. Peut être que vous l’avez deviné, aujourd’hui nous allons voir l’expression

blur bread bun burger
Argot
Mathieu

“Avoir la dalle” – Définition, prononciation en français

📖 Définition de l’expression “Avoir la dalle “ “Avoir la dalle” signifie simplement avoir faim, avoir envie de manger quelque chose. On peut dire qu’on a “vraiment la dalle” pour accentuer l’effet et dire qu’on a vraiment très faim. 🖼

Vidéos qui pourraient t'intéresser

Vidéos

LEARN FRENCH for beginners – 25 french words YOU NEED TO KNOW

🇫🇷 Dans cette vidéo, je vous présente les 25 mots de vocabulaire français indispensables à connaitre si vous souhaitez apprendre le français. Cette vidéo est destinée aux débutants dans l’apprentissage du français. Les expressions françaises et le vocabulaire présentés sont

Image illustration Elisabeth newsletter

🎁 30% de réduction sur mes cours

Abonne-toi à ma newsletter et reçois 30% de réduction sur mes cours. 

Laisse ton prénom et ton email ci-dessous ⬇️

en_USEnglish
Retour en haut