Real French Conversation about Christmas Gifts (FR/EN Subs)

Image illustration Elisabeth newsletter

🎁 30% de réduction sur mes cours

Abonne-toi à ma newsletter et reçois 30% de réduction sur mes cours. 

Laisse ton prénom et ton email ci-dessous ⬇️

Real French Conversation about Christmas Gifts (FR/EN Subs)

Transcription de la vidéo

Noël, c’est dans quelques jours. Est-ce que vous êtes plutôt du genre à faire vos courses de Noël bien à l’avance ou à acheter des cadeaux de dernière minute ?

Bienvenue dans cette nouvelle vidéo de conversation en français. Aujourd’hui, avec Mathieu, que vous connaissez maintenant très bien, nous allons parler des cadeaux de Noël.

J’ai préparé sept questions autour des cadeaux de Noël et nous allons en discuter ensemble. Et vous allez le voir également, cette vidéo va être très riche en vocabulaire parce que cette thématique des cadeaux permet de parler en réalité de beaucoup de choses.

Comme d’habitude, vous pouvez gratuitement télécharger la fiche de vocabulaire de cette vidéo pour réviser tous les mots que nous allons voir.

Mathieu, la première question, je sais que nous, on va être d’accord, mais je ne suis pas sûre que tout le monde soit d’accord. Est-ce que c’est correct, est-ce qu’on peut le faire, d’offrir des cadeaux de seconde main ?

Seconde main, c’est des cadeaux d’occasion.

Des cadeaux d’occasion, exactement.

Oui, on peut. On peut dans la mesure où le cadeau est en très bon état.

Oui, évidemment.

Moi, je sais, par exemple, j’ai acheté un cadeau, même plusieurs cadeaux de seconde main, par exemple des iPhone. On peut les avoir un peu moins chers en occasion. S’ils sont dans un bon état, si la batterie n’est pas trop usée, s’il n’y a pas de rayures, tout ça, je vois aucun problème à acheter un iPhone comme ça et l’offrir à des gens.

Moi, je suis d’accord avec toi, surtout que ça permet d’offrir des cadeaux qu’on ne pourrait probablement pas acheter en les prenant neufs. Effectivement, un téléphone, neuf… Je ne sais même pas combien coûte un iPhone maintenant, peut-être 1 200 € ?

Oui.

Alors que d’occasion, on peut l’avoir à moitié prix. Ça reste un très très beau cadeau, mais ce serait impossible de l’acheter neuf. Je pense que c’est la même chose aussi pour tout ce qui coûte plus cher. Mais après, je pense qu’il y a des gens, ils se vexent si on leur offre quelque chose d’occasion.

Oui, ça doit exister.

Je pense. Mais aussi, je suis vraiment convaincue que de plus en plus, même par exemple, c’est vrai que pour les livres, il n’y a pas forcément de raison de l’acheter neuf si on ne l’a trouvé pas dans une librairie de seconde main. Je trouve que s’il est en parfait état, c’est aussi très bien de l’offrir en seconde main, même si c’est plus écologique.

Et je sais que… Moi, dans mon entourage, il y a des gens qui peuvent sensibles aussi à ça, de se dire. C’est vrai qu’en plus, ça recrée pas de la consommation. Donc oui, moi, je suis tout à fait pour. Après, évidemment, il y a des choses, je n’irais pas acheter des chaussures de seconde main à quelqu’un.

En fait si toi… Si moi, par exemple, j’achète quelque chose pour moi en occasion, moi, je n’achèterai pas, par exemple, de chaussures, je n’achèterai pas un lit ou un matelas.

Tu vas pas offrir un matelas d’occasion pour Noël à quelqu’un.

Je n’achèterai pas… Oui, des choses comme ça, des chaussures, c’est un peu…

Par exemple, pour les sacs, je trouve qu’on peut aussi avoir des bons plans en occasion. Il y a des marques de sacs, où neuf, ça peut coûter 400 € et d’occasion, ça peut coûter 200 €.

Ça reste à nouveau un très beau cadeau, mais c’est vrai que ça peut faire plaisir. C’est un peu le même débat sur… Moi, je sais que j’ai déjà profité des soldes pour acheter des cadeaux à des amis, notamment des vêtements qui coûtaient peut-être, je ne sais pas, un pull qui coûtait 80 € normalement.

Là, il était à 40 € pendant les soldes. J’en ai déjà profité et c’est vrai que je me suis un peu sentie gênée. Je me suis dit “oh j’achète un cadeau…”.

Mais en fait, l’objet est identique et je n’aurais certainement pas mis une telle somme. Je n’aurais pas pu l’acheter neuf en tout cas. Donc moi, je suis évidemment pour.

Moi aussi, je suis pour. Si vous n’êtes pas d’accord dans les commentaires, ne nous insultez pas, s’il vous plaît.

D’ailleurs, en parlant de cette période de Noël, je ne sais pas si vous êtes un peu comme nous. C’est vrai que chaque année, on adore cette période où on peut rester bien au chaud avec sa famille pour regarder des films, des séries.

Cette année, je vous propose de mêler l’utile à l’agréable, comme on dit en français. Ça signifie faire quelque chose de chouette et en même temps, faire quelque chose d’utile. Ici, ce que je vous propose, c’est de pratiquer votre français.

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une plateforme que j’aime beaucoup.

Moi, vraiment, je pense que c’est mon outil préféré pour pratiquer les langues. Elle s’appelle Lingopie. Lingopie, c’est une plateforme de streaming. C’est un peu le Netflix de l’apprentissage des langues. Quand vous êtes sur la plateforme, vous lancez une série ou un film et vous pouvez regarder la vidéo avec les sous-titres en français.

Quand vous ne connaissez pas un mot, vous pouvez cliquer dans le sous-titre et vous allez avoir le mot qui va apparaître dans votre langue. Et encore mieux, chaque fois que vous cliquez sur un mot, il se met dans une liste du vocabulaire que vous ne connaissiez pas.

Vous allez alors ensuite pouvoir le réviser dans son contexte, mais également pouvoir réviser grâce aux jeux que propose la la plateforme. Je vous le dis très souvent, apprendre du vocabulaire, pratiquer dans le contexte, c’est vraiment essentiel, vraiment, pour progresser sur le long terme.

Une des grandes nouveautés de Lingopie, c’est que désormais, la plateforme intègre des séries Netflix. Vous pouvez regarder “Plan cœur”, “Dix pour cent” ou encore “Lupin” avec toutes les fonctionnalités dont je vous ai parlé.

Pour Noël, Lingopie propose une offre exceptionnelle. Je pense qu’on peut vraiment utiliser ce mot de -70% sur l’abonnement à vie. Pour cela, il vous suffit de suivre le lien dans la description de la vidéo. J’ai oublié de le préciser, mais vous avez également sept jours offerts.

Ça vous permet de tester, de voir si ce mode d’apprentissage vous convient.

Est-ce que tu es prêt pour la deuxième question, Mathieu ?

Oui, je suis prêt.

J’espère que vous êtes prêt aussi. Je suis sûre que tu te l’es déjà posée. Je suis sûre que vous vous l’êtes déjà posée aussi, c’est : quel cadeau offrir à quelqu’un qu’on ne connaît pas bien ?

Par exemple, un collègue au travail dans le cadre d’un Secret Santa ou le nouveau mari de ta cousine, quelqu’un que vous ne connaissez pas très bien, mais à qui vous devez malgré tout offrir un petit quelque chose. Qu’est-ce qu’on peut lui offrir, Mathieu ? Qu’est-ce que toi, tu ferais ?

Qu’est-ce que je ferais ? Moi, déjà, je ferais une petite enquête. Carrément. Déjà, moi, j’irais sur son Facebook, j’irais sur son Instagram et je regarderais un peu la tendance, on va dire, ses opinions, comment est-ce qu’elle poste. Je ferais un petit peu attention à ça. Et puis, la valeur sûre, c’est quand même d’acheter un petit livre.

Un livre ? Tu penses que c’est une valeur sûre ?

Je pense que le petit livre, si ça va avec l’idéologie et avec ce que la personne pense, je pense que c’est bien.

Mais le problème d’un livre, c’est que… Il y a quand même beaucoup de chances, justement, si tu vises un peu juste sur ses goûts, qu’elle l’ait peut- être déjà lu.

Oui, t’as pas tort. C’est vrai que un livre… En fait, quand tu connais pas trop la personne, tu peux pas lui acheter un voyage, tu peux pas faire ce genre de choses.

Oui, parce qu’aussi, il y a une autre question qui se pose, c’est… quel budget vous mettez pour quelqu’un que vous ne connaissez pas très bien ?

Ouais, ça, c’est pas cher, à priori. À part si c’est quelqu’un que tu connais pas bien et t’as envie de mieux la connaître après. Mais si c’est juste quelqu’un que tu connais pas et qui est pas hyper important pour toi, pas trop cher.

Tu dirais quel budget plus ou moins ?

Je dirais entre… On va dire un peu moins de 20 €.

Oui, moi aussi j’aurais dit une quinzaine d’euros. Quand c’est vraiment pour… voilà… juste un peu marquer le coup, faire un petit truc. 

Donc tu disais les livres que c’était un bon cadeau. Moi, c’est vrai que je ne suis pas convaincue, mais est-ce que tu as d’autres idées de cadeaux qu’on pourrait… qu’on peut offrir à quelqu’un qu’on ne connaît pas bien ?

Oui. Moi, ça m’était arrivé parce qu’au travail, je devais faire un cadeau à quelqu’un que je ne connaissais pas, mais je savais que cette personne aimait voyager. Donc, je lui avais offert un cadeau qui n’était pas très cher. Je crois qui avait coûté une quinzaine d’euros. C’était une genre de balance. C’était un petit truc qu’on accrochait à son bagage. Ensuite, on le soulevait avec le bagage et ça disait si ça pesait plus ou moins de 20 kilos.

Oui, ça, c’est génial. Mais ça, c’est super parce que souvent, je trouve, quand on achète un cadeau à quelqu’un qu’on connaît pas très bien, on va avoir aussi peut-être tendance à acheter quelque chose d’inutile. Et là, c’est chouette parce que t’es vraiment parti sur quelque chose d’utile.

Et c’est vrai que cette année, j’ai vu beaucoup, notamment sur TikTok, des personnes qui faisaient des listes de petits cadeaux utiles.

Et même, par exemple, des ustensiles de cuisine, des choses dont on peut toujours avoir besoin. Et c’est vrai que c’est bien d’offrir quelque chose d’utile, je trouve. Souvent, ce que je fais quand je connais pas très bien la personne, et ce qu’on m’offre aussi, c’est des petits chocolats d’un chocolatier. Après, moi, j’aime pas le chocolat, mais c’est pas grave, je les donne à Mathieu.

Oui, moi, j’aime, j’adore le chocolat.

Au moins, ça fait plaisir à quelqu’un. Et bon, déjà, c’est quand même pas très courant, les gens qui mangent pas de chocolat. Et vous pouvez toujours les partager avec d’autres personnes si vous aimez pas forcément ça. Sinon, qu’est-ce qui peut être bien à offrir aussi ?

Ça me fait penser au cadeau d’une amie à toi qui s’appelle Adelaïde, qui avait offert des timbres qui étaient… En fait, le contexte, c’était… donc on est au travail et on devait offrir des cadeaux à des gens qu’on ne connaissait pas. Et Adelaïde, donc la copine d’Elisabeth, est tombée sur le patron de notre entreprise.

Et donc, en France, je ne sais pas si vous pouvez aussi le faire dans votre pays, mais on peut personnaliser les timbres. On peut dire, voilà, que ce timbre ait cette image.

Donc, ce qu’elle avait fait, c’est qu’elle avait mis le logo de son entreprise, donc l’entreprise du patron, sur des timbres et elle lui avait offerts. Ils avaient été super contents. C’est un cadeau qui n’est pas hyper cher, mais qui montre quand même qu’on a fait une démarche.

Oui, c’est vrai. Après, je me disais… Tu peux mettre la photo de la personne, sa famille, mais si on la connaît pas bien, ça peut paraître un peu… Ça peut un peu faire peur.

Ça peut faire… J’ai cherché sur ton Facebook. Peut-être gardez ça pour quelqu’un que vous connaissez quand même un minimum. Sinon, un cadeau, je trouve qu’il y a une passe-partout, qui fait toujours un peu plaisir, c’est un mug, une tasse.

C’est vrai que c’est facile pour quelqu’un qu’on connaît pas très bien.

Oui, c’est vrai que… Là, je repense à ce que je disais au début sur les livres. C’est vrai qu’en fait, il faut quand même éviter les cadeaux si on connaît pas la personne, mais où il y a une opinion, on va dire, de la politique ou un truc comme ça.

Ça, c’est sûr. En revanche, je sais pas ce que vous, vous en pensez et je sais pas ce que toi, tu en penses, mais je trouve que c’est beaucoup plus facile d’offrir un cadeau à une fille ou à une femme qu’on ne connaît pas qu’à un homme.

Déjà, en règle générale, je trouve que c’est plus facile les cadeaux pour des femmes que les cadeaux pour les hommes. J’ai l’impression qu’il y a plus de choses.

Moi aussi, ça m’est arrivé, quelqu’un… une fille que je connaissais pas très bien, j’avais offert des petites crèmes pour les mains qui sentaient bon. J’avais offert des produits pour les cheveux, un peu des cosmétiques. Et après, évidemment, on peut toujours offrir des cosmétiques à des hommes, mais il y a moins de choix.

C’est facile d’offrir un petit rouge à lèvres, un peu de maquillage, un vernis, même un petit bijou. Même si on connaît pas très bien la personne, on peut toujours prendre quelque chose d’un peu passe-partout, d’un peu classique. C’est vrai que je trouve que c’est plus facile d’offrir à des femmes en règle générale et encore plus si c’est quelqu’un qu’on ne connaît pas bien.

Je ne sais pas. C’est vrai que je n’ai pas poussé la réflexion à ce niveau-là. J’ai l’impression qu’un gars, c’est facile aussi. À la limite, tu lui offres… Non, j’allais dire, tu lui offres un déodorant. Mais non, il ne faut pas faire ça parce que…

Ne faites pas ça. Si vous n’avez pas fini vos courses de Noël, ne faites surtout pas ça. Mais… t’es fou ou quoi ? La personne, elle va être super vexée si tu lui offres un déodorant.

Oui, j’ai pensé après… J’ai pensé en le disant. Je me suis dit, c’est vrai que tu parlais de cosmétiques. Donc, je me suis dit un déodorant, mais effectivement, c’est pas bon. Mais oui, t’as raison. Oui, c’est vrai que oui, peut-être c’est plus facile pour les femmes. Je me rends pas compte. T’as raison.

Est-ce que c’est correct si quelqu’un nous offre un cadeau qu’on n’aime pas, de le revendre. Par exemple sur Vinted ou en France, on a aussi un site qui s’appelle Leboncoin, où on peut acheter énormément d’occasion.

Évidemment, moi, en fait, je suis pour si la personne ne peut pas le voir.

Oui, je suis d’accord avec toi.

Donc, si je sais que c’est quelqu’un que je vois souvent, qui va venir souvent dans l’appartement et qui peut voir si cet objet est encore chez nous ou pas, à ce moment-là, j’aurais plutôt tendance à le garder. Mais si je sais que la personne ne s’en rendra pas compte, donc si elle ne le verra pas sur leboncoin, par exemple, ou si elle ne viendra pas…

Ou si elle ne vient pas, pardon, pour le voir, à ce moment-là, je… Oui, je vends. Vaut mieux le vendre et de toute façon récupérer notre argent que jamais s’en servir, c’est dommage.

Après, moi, je ne vendrais pas, je le donnerais plus.

Oui, même un gros cadeau ? Quelque chose d’assez cher ?

Non, mais par contre, je n’accepterais pas. Si je n’aime vraiment pas, je dirais à la personne… Je parle plus là pour les petits cadeaux. Si quelqu’un t’offre un cadeau très cher que tu n’aimes pas, tu es obligé de le dire parce qu’elle a dépensé beaucoup d’argent. Si on peut l’échanger.

Oui, il y a ça aussi, on peut échanger le cadeau.

Parce que moi, j’avais plutôt en tête des plus petites choses. C’est vrai que ça m’est arrivé des choses dont je n’avais plus d’utilité. Je ne les ai jamais vendues parce que ça me faisait culpabiliser. J’avais l’impression de me faire de l’argent sur le dos de la personne.

Donc, je les ai plutôt données ces choses. En revanche, moi, j’ai déjà vu quelqu’un sur Vinted, on lui avait offert un cadeau commun, donc à plusieurs personnes, et j’ai vu que la personne vendait une chose. Et c’est vrai que je n’ai pas trouvé ça hyper correct parce que, en plus, je pense qu’elle sait qu’on peut voir son Vinted. Donc c’est vrai que… Ça m’a fait un peu bizarre.

Si tu peux voir que, effectivement, ton cadeau est en vente, c’est quand même pas super.

Moi, je suis plus dans l’équipe « je donne », si ça me plaît pas ou que ça me plaît plus.

Ouais. Ok. Moi, je… plus…

Je l’ai encore fait la semaine dernière.

Ouais.

Après, ce n’était pas immédiat. Pardon, ce n’était pas immédiat.

C’était 2 ans après.

Ce n’était pas un cadeau à moi ?

Non, ce n’était pas un cadeau à toi.

Ça va.

Mais toi, tu es dans l’équipe « Je vends » si elle ne peut pas le savoir ?

Oui, si elle ne peut pas savoir, je préfère vendre. En plus, je n’aime pas du tout accumuler les objets, tu le sais bien. Donc, je trie énormément, je jette aussi. J’aime vendre si je n’utilise pas. Donc ça, c’est sûr et certain que si la personne ne peut pas le voir, je vends.

Ici, ça va être un peu marrant. C’est… Qu’est-ce que tu fais si quelqu’un t’offre un cadeau et que toi, tu n’as pas prévu quelque chose en retour ?

Justement, parce que c’est quelqu’un que tu ne connais pas forcément très bien, que tu te dis… On ne va pas s’offrir de cadeaux, il y a beaucoup de monde.

Qu’est-ce que tu fais si ça arrive ? Est-ce que tu es honnête et tu dis : “Je suis vraiment désolée, je ne pensais pas qu’on s’offrirait de cadeaux.” Est-ce que rapidement, tu achètes un bon d’achat, par exemple, Amazon, sur ton téléphone et tu lui offres ? Est-ce que tu voles le cadeau de quelqu’un d’autre sur le sapin ? Qu’est-ce que tu fais ?

Déjà, je sais que je ne volerai pas de cadeaux, ça, c’est sûr, parce que c’est horrible. Je ne volerai pas de cadeaux. Évidemment, je serai gêné.

C’est vrai que je pense que je dirais : “Je suis désolé, je n’ai pas de cadeau.” Et je prendrai un air très gêné. Acheter vite sur Amazon et tout, je pourrais le faire aussi, mais je pense que sur le moment, je serai plus honnête en dire : “Je suis désolé, j’avais pas prévu de cadeau.”

Aussi, il y a une autre solution, c’est de dire : “Je suis vraiment désolée, j’ai commandé un cadeau, il s’est perdu. Il est pas arrivé.” Mais bon, ça je pense que c’est…

En français, on dit : c’est grillé. Quand quelque chose est grillé, en français familier, bien sûr, ça signifie que tout le monde a bien compris qu’il y avait une supercherie, que ce que vous dites est faux. Mais souvent, même quand on est grillé, les gens sont polis et font semblant de vous croire.

Oui. Ouais, non, mais t’as raison, on s’est trop grillé de dire : “Il s’est perdu…” C’est vrai qu’il y a tellement d’histoires comme ça où on voit à 10 km que c’est un mensonge.

Non, je ne pourrais pas dire ça. Je pense que je serai honnête. Je serai dans l’équipe honnête. Je dirai, je n’ai pas de cadeau.

Si la fête est chez toi, tu peux toujours trouver quelque chose, mais si c’est chez quelqu’un d’autre, tu ne vas pas aller dans leur salle de bain, ouvrir les armoires, espérer qu’il y ait…

Ouais.

C’est sûr. Quelque chose. Non, je pense, pour moi, il n’y a aucun autre choix que de dire : “Je m’excuse, je suis désolée, je…”

Tu ferais pareil, toi ?

Oui, oui.

D’ailleurs, si vous avez des histoires où vous avez volé des cadeaux ou quoi, n’hésitez pas à les raconter, ça nous fera rire.

Personne ne vole de cadeaux. À la limite, si t’as reçu plusieurs cadeaux, tu peux en prendre un et en donner un à toi et faire comme si de rien n’était. Mais bon, il faut l’avoir… C’est trop compliqué. En plus, en termes de timing, c’est compliqué parce que tu ne vas pas, toi, lui offrir une demi-heure après.

Oui, il faut être honnête.

Il faut le dire, dites-le.

Il faut être honnête. L’honnêteté, c’est toujours bien. Enfin… ça dépend pour quoi quand même.

Comment ça, ça dépend pourquoi ?

Il y a des moments où on peut pas être non plus 100% honnête. Ce n’est pas possible. Si tu as un collègue de travail qui sent pas bon ou ce genre de chose-là…

Toi, tu voulais offrir déos tout à l’heure. Tu disais : “Offrez tous des déos pour Noël!”

Alors, qu’est-ce que tu préfères, toi… Est-ce que tu préfères recevoir un cadeau physique, un cadeau qui représente une expérience, donc une activité à faire ou est-ce que tu préfères recevoir une enveloppe avec des sous ?

Ouais ! Non… En fait, j’aime bien recevoir en cadeau des choses que moi, je n’achèterai pas pour moi. Et c’est vrai que je suis compliqué, moi, en termes de cadeaux, parce que je m’achète tout ce que je veux. Évidemment, pas des bateaux ou des hélicoptères, je n’ai pas les moyens, mais dès que j’ai envie d’acheter un truc pour moi, je l’achète. Mais par contre, c’est vrai que j’ai tendance à pas assez m’acheter de cadeaux comme ça, d’expérience. Donc, je préfère vraiment avoir des cadeaux comme ça. De l’argent, on a de la chance, on n’est pas dans une situation où on a besoin absolument d’argent pour remplir le frigo ou quoi. Donc, je ne préfère pas. Mais par contre, oui, des expériences, c’est bien. Et en plus, ce qui est bien avec ces cadeaux, c’est qu’on sent que la personne a réfléchi, a pensé, s’est dit : “Ça, ça pourrait lui plaire.” Donc c’est un cadeau, je trouve, qui fait vraiment plaisir.

Oui, un cadeau expérience, ça peut être, par exemple, offrir des places pour une pièce de théâtre, offrir des places pour une comédie musicale, offrir des places pour un concert, ça peut être aussi.

En plus, ça prolonge un peu Noël ou si c’est un anniversaire, un anniversaire, parce que c’est jamais dans les jours qui suivent. Ça va être souvent quelques mois plus tard.

C’est vrai que ça fait faire quelque chose ensemble et partager un moment. Ça peut aussi être un atelier de cuisine ou un atelier créatif ou, par exemple, je ne sais pas, on peut fabriquer des bougies, faire de la peinture sur céramique, un atelier de poterie. Qu’est-ce qu’on peut offrir d’autre ?

Ça peut être même offrir un restaurant, un très bon restaurant, un restaurant gastronomique. C’est quelque chose qu’on ne peut pas forcément faire tous les jours, donc c’est un beau cadeau aussi.

Moi, je me souviens, je t’avais offert, c’était pour Noël de l’année dernière, je crois, un atelier de cuisine italienne où on avait cuisiné des gnocchis et c’était super bon.

C’est vrai que c’est bien de faire des expériences. Je trouve qu’en tout cas, quand tu es en couple, c’est quand même bien d’offrir quelque chose où les deux peuvent participer quand même.

C’est là où t’as découvert que les vrais gnocchis n’étaient pas des gnocchis à poêler.

C’est la honte. C’est vrai que je pensais que les… Moi, la première fois que j’ai découvert les gnocchis, c’était les gnocchis qu’on faisait comme ça à la poêle, mais en fait, pas du tout.

Mais c’est pas toi, c’est en France. En France, la plupart des gnocchis ne se font pas dans l’eau, ils se font à poêler et encore, il y a quelques jours, je suis allée au supermarché pour faire des courses et j’ai entendu une dame qui interpellait un vendeur du magasin en disant : “Excusez-moi, où sont les gnocchis à poêler ?” Et… j’avais envie de dire : “Mais ne faites pas ça ! Ne faites pas ça, madame !”

Moi, j’adore les gnocchis à poêler, donc c’est le problème. C’est un vrai problème entre nous, entre Elisabeth et moi. Il y a un conflit.

Heureusement, c’est moi qui fais les courses la plupart du temps, donc il n’y a pas de conflit.

Alors, sixième question. C’est un peu une question liée à l’écologie, au respect de l’environnement. Est-ce que tu es pour ou contre les emballages cadeaux ? C’est vrai que chaque année, pendant la période de Noël, il y a énormément de déchets, déjà dû aux produits eux-mêmes, mais aussi avec les emballages cadeaux. Et c’est vrai que ces dernières années, il y avait des alternatives, par exemple, emballer des cadeaux avec des papiers journaux. Je ne me souviens plus comment ça s’appelle, mais il y a des… C’est un mot japonais, où on emballe avec du tissu qu’on peut réutiliser.

Oui, je ne connais pas le mot.

C’est vrai que j’ai noté, plus de 20 000 tonnes sont consommés chaque année rien que durant les fêtes de Noël. Ça correspond à 20% de plus que sur les autres périodes de l’année. Je pense que c’est en France, en plus. Donc…

Alors, est-ce que je suis contre ? Non, je ne suis pas contre, c’est-à-dire dans le sens où je ne vais pas péter un câble si quelqu’un m’offre avec un emballage cadeau.

Péter un câble, c’est une expression familière. Ça signifie devenir fou, s’énerver.

Il ne faut pas utiliser… C’est très familier.

C’est bien si vous la comprenez, mais…

Oui, parce qu’on peut l’entendre dans des séries ou dans des films, ou des gens peuvent vous le dire, mais ne l’utilisez pas si vous n’êtes pas sûr.

Donc non, je ne vais pas craquer, je ne vais pas péter un câble. Je ne suis pas contre. Disons que s’il y a un emballage qui est comme un papier journal ou quoi, je trouve ça super. Pour moi, c’est équivalent d’avoir un emballage papier cadeau ou un emballage de papier journal.

Ça, je trouve ça bien, dans la mesure où le cadeau, il est protégé, où il y a quand même cet aspect de surprise, de “on ouvre, on déballe”.

Je trouve que c’est quand même une expérience aussi qui est sympa. Si on peut utiliser autre chose, pourquoi pas. Mais en tout cas, moi, je ne vais pas m’empêcher d’acheter du papier cadeau pour emballer mes cadeaux et je ne vais pas m’énerver si des gens m’offrent un cadeau avec un papier cadeau, c’est sûr. Et toi ?

Déjà, chaque année, c’est vrai que j’achète des emballages cadeaux. L’année dernière, j’avais quand même acheté les gros rouleaux, là où c’est un peu recyclé, où c’est brun comme ça. Mais c’est vrai que je trouve que c’est quand même joli, c’est agréable.

Ça fait aussi partie un peu de la magie de Noël, d’avoir des petits paquets bien soignés, bien emballés. Pourtant, c’est vrai que j’essaie quand même de vraiment faire attention.

Mais c’est vrai que je trouve que ça fait aussi quand même un peu partie du… C’est vrai que moi, j’aime bien mettre des petites paillettes sur les emballages. Sur le papier, dans le fond, évidemment, il ne faudrait pas, mais je le fais.

Oui. En plus, j’ai l’impression que beaucoup de papiers cadeaux en réalité, sont recyclés et ils sont recyclables aussi.

Oui, ça, c’est vrai, c’est recyclable. Ça fait quand même des tonnes de…

Oui, ça fait du déchet supplémentaire, c’est vrai.

Mais j’ai l’impression qu’il y a tellement d’autres choses qu’on peut faire, en tout cas au quotidien, pour préserver la nature que cet aspect-là, dans la mesure où ça représente quand même effectivement une tradition, le folklore de Noël. Si vous n’êtes pas d’accord, ne nous insultez pas, s’il vous plaît.

D’une manière générale, ne nous insultez pas.

S’il vous plaît, on peut éviter, c’est toujours agréable.

Alors, attention à cette question. Si vous avez des enfants autour de vous, mettez des écouteurs, mettez vos enfants dans une autre pièce ou vous, allez dans une autre pièce. Il ne faut surtout pas que les enfants entendent cette question. Je vous laisse quelques secondes pour prendre votre disposition, pour faire ce qu’il faut pour ne pas qu’ils entendent.

C’est bon ? La question, c’est… À partir de quel âge est-ce qu’il faut dire aux enfants que c’est vous qui faites les cadeaux de Noël ? Vous avez bien compris que ce n’est pas le Père Noël qui passe.

Ah bon ? Ce n’est pas le Père Noël ?

Non. Non, c’est moi qui achète les cadeaux, donc tu les découvres aussi quand…

J’étais sûre que c’était le Père Noël. Je ne comprends pas en fait. À partir de quel âge ? Moi, je sais que j’ai appris à l’âge de six ans que le Père Noël n’existait pas. Je sais pas si je lui avais déjà dit ça, d’ailleurs, en vidéo, comment je l’ai découvert. Je sais pas.

Je sais pas, mais tu peux le raconter.

Je vais le raconter.

C’est un peu triste.

C’est un peu triste. En fait, je crois que je l’ai raconté. J’étais chez moi, j’étais petit, petit Mathieu. J’aimais beaucoup téléphoner au numéro, au Père Noël. Je téléphonais au Père Noël. Évidemment, ce n’était pas le Père Noël, mais c’était une entreprise qui gérait ça et qui gagnait beaucoup d’argent avec ça.

Il y avait des pubs à la télévision, ils disaient “appelez ce numéro pour nous dire quel cadeau vous voulez”. Maintenant ça existe un peu moins, j’ai l’impression.

Oui, ça existe moins, j’ai l’impression. J’avais appelé… J’appelais souvent d’ailleurs, donc ça coûtait très cher à ma famille, à mes parents.

Et puis, un jour, ma sœur me dit : “En fait, c’est pas vrai, tu téléphones pas au Père Noël.” Mais bon, moi j’étais là : “Non, c’est pas possible, j’y crois pas, je l’entends. Donc c’est lui quoi.” Parce qu’il prenait une voix “Oh oh oh”, comme ça. Et en fait, elle me dit : “Essaye, vas-y, appelle.

Et quand le Père Noël te demande ce que tu veux comme cadeau, tu dis rien.” Et donc évidemment, j’appelle, je dis rien et le Père Noël me dit : “Voilà, merci, j’ai bien enregistré ta liste, tu vas recevoir ces cadeaux et tout.” Et donc là, j’ai compris que c’était pas le vrai Père Noël que j’avais au téléphone. Et donc j’ai compris qu’en réalité, le Père Noël n’existait pas. Et ça m’a… J’étais très triste.

Mais ils font aucun effort parce que c’est une messagerie enregistrée. Ils pourraient au moins vraiment payer des gens pour répondre et faire semblant.

Ouais, après ça coûte… C’est vrai que là, c’était effectivement un enregistrement. Mais bon, c’était il y a longtemps. Moi, je suis de 86, donc j’avais six ans, donc c’était en 92. C’est vrai que ça…

En fait, aussi, il y a autre chose, c’est que j’ai l’impression qu’à notre époque… Oui, peut-être, c’était les parents qui finissaient un peu par nous le dire, mais maintenant, les enfants, j’ai l’impression qu’ils sont tellement exposés, même petits, aux réseaux. Est-ce qu’ils ne l’apprennent pas plus tôt et par eux-mêmes ?

Oui, c’est vrai que peut-être qu’ils apprennent un peu plus dans la cour de récréation avec d’autres copains ou copines qui le disent.

Mais je pense qu’à un âge correct, à mon avis, il faut quand même… C’est vrai que ce n’est pas bien de mentir aux enfants, mais c’est tellement génial quand tu es petit de dire “le Père Noël, il est passé” que je n’ai pas envie de priver un enfant de ce rêve, de cette illusion.

Évidemment, il est déçu quand il apprend que ce n’est pas le cas, mais en tout cas, il y a tellement eu de bons moments associés à ça que je suis pas pour le dire trop tôt.

Moi, je pense vraiment que l’âge autour de cinq ou six ans, c’est suffisant. Au moins, il passe pas non plus pour quelqu’un de bête auprès de ses copains. Parce qu’évidemment, s’il apprend à 14 ans, les gens se moqueraient de lui. Mais six ans, je trouve que c’est un âge qui est assez raisonnable.

Il y a quelques jours, j’ai croisé la femme d’un ami à Mathieu dans l’immeuble, qui était avec sa petite fille, qui doit avoir quatre ans.

Et je dis bonjour. Je lui tiens la porte en entrant. Et en fait, je pense qu’elle était un peu désemparée. Elle ne savait pas quoi faire parce qu’elle était avec la petite fille à côté.

Et elle m’a dit : “Ah, elle vient de me dire quelque chose d’intéressant qu’à Noël, ce n’était pas le père Noël, c’était les parents qui achetaient les cadeaux.”

Et je pense que ça l’a rendue triste, elle, parce que c’était quand même très tôt. Sa fille, oui, je pense qu’elle a quatre ans maximum. Et c’est vrai que je pense même en tant que parent, c’est hyper exaltant, c’est un bon moment, ça donne une bonne énergie.

Ouais, ouais, ouais, tu te prends au jeu, je pense ça doit être un rôle. Je sais qu’il y a une théorie qui dit oui, mais c’est de la manipulation, les enfants se sentent après trahi. Je ne sais pas. Honnêtement, je ne sais pas. Moi, en tout cas, je suis dans l’équipe de ceux qui mentiront un petit peu.

C’est vrai que c’est marrant. En Belgique, c’est plus Saint-Nicolas que père Noël pour les enfants, donc c’est le 6 décembre. C’est vrai que les enfants, parfois, on est un peu bêtes.

Mes parents, ils m’ont raconté une histoire. À un moment, mon père était à côté de moi. Je ne sais pas si c’était moi qui était particulièrement bête quand j’étais enfant ou si c’est tous les enfants.

Et il a pris… Il était à côté de moi et une seconde après, il prend un sac en plastique blanc et il le met juste comme ça. Il met les hanches du sac dans ses oreilles et ça lui fait comme s’il avait une barbe blanche en plastique. Il dit juste : “C’est Saint-Nicolas.” Ben… je l’ai vraiment cru.

C’est mignon.

Oui, c’est mignon. Après, c’est des histoires rigolotes à raconter.

Oui, c’est mignon.

Même si elles sont gênantes pour moi. Mais c’est mignon.

Oui.

Voilà, c’était déjà la dernière question de cette vidéo.

On espère qu’elle vous a plu, que vous allez passer de très bonnes fêtes de fin d’année, en tout cas, si vous les fêtez, évidemment, pour que tout le monde ne fête pas Noël ou le nouvel an.

N’oubliez pas bien sûr de mettre un « j’aime » pour nous soutenir. Vous savez que c’est très important sur YouTube de montrer que vous aimez nos contenus. Si vous êtes nouveau aussi, abonnez-vous à la chaîne pour ne manquer aucune de nos vidéos et on vous dit à très bientôt.

À bientôt !

🇫🇷 La meilleure méthode pour transformer ton français

Au travers de 50 dialogues du quotidien (au restaurant, lors d’un achat immobilier, à une soirée entre amis, dans le métro, lors d’une recherche d’emploi, pour réserver un logement, etc.) progresse en français avec une méthode originale et immersive.

🚀 50 dialogues du quotidien pour booster ta compréhension du français

✅ Comprends les français, même quand ils parlent rapidement. 
✅ Apprends comment les francophones parlent au quotidien.
✅ Découvre une méthode “tout en un” qui transformera ton français.

Share this post
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

Articles qui pourraient t'intéresser

Expressions
Elisabeth

LEARN FRENCH IN 2 MINUTES – French idiom : Un coup dur

Transcript de la vidéo Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez bien, je vous retrouve pour une nouvelle vidéo dans le format une expression française en quelques minutes avant de commencer, pensez à activer les sous titres en français

Definition beauf en français
Argot
Mathieu

“Beauf” – Définition, prononciation en français

📖 Définition du mot “Beauf” Le mot “beauf” a deux sens. Il désigne le beau-frère de quelqu’un dans un langage très familier (c’est mon beauf = c’est mon beau-frère), et il désigne également quelqu’un qui n’est pas très distingué, qui

Vidéos qui pourraient t'intéresser

Vidéos

“IEL”, A NEW FRENCH PRONOUN ? 😱

Transcript de la vidéo C’est ce qu’on appelle de l’écriture inclusive. On inclut tout le monde, les hommes, les femmes, mais aussi les personnes qui ne se reconnaissent ni vraiment dans le genre masculin, ni vraiment dans le genre féminin.

Image illustration Elisabeth newsletter

🎁 30% de réduction sur mes cours

Abonne-toi à ma newsletter et reçois 30% de réduction sur mes cours. 

Laisse ton prénom et ton email ci-dessous ⬇️

en_USEnglish
Retour en haut