DON’T SAY “SI J’AURAIS” IN FRENCH – le CONDITIONNEL avec SI en français.

Image illustration Elisabeth newsletter

🎁 30% de réduction sur mes cours

Abonne-toi à ma newsletter et reçois 30% de réduction sur mes cours. 

Laisse ton prénom et ton email ci-dessous ⬇️

DON’T SAY “SI J’AURAIS” IN FRENCH – le CONDITIONNEL avec SI en français.

Transcript de la vidéo

Si j’aurais voulu, je serais devenue boulangère.

Non, c’est une faute. Il faut dire si j’avais voulu, je serais devenue boulangère.

Bonjour tout le monde. J’espère que vous allez bien. Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle vidéo de français.

Aujourd’hui, nous allons voir une erreur très fréquente en français. Cette erreur, il n’y a pas que les personnes qui apprennent le français ou des personnes qui ne sont pas natives qui la font.

De nombreux Français font aussi cette erreur.

Souvent, ça peut-être des enfants ou des personnes qui ne font pas très attention à la manière dont elles parlent, qui ne soignent pas très bien le français qu’elles parlent, et si, par exemple, vous regardez des émissions de télé-réalité en français, on entend assez souvent cette faute.

Je vais commencer par vous mettre un extrait où on entend la faute.

T’es colonel oui ou non ? Alors, t’as qu’a obéir ! Ohh mais… si j’aurais su, j’aurais pas venu.

Je ne sais pas si vous connaissez ce film. C’est la guerre des boutons. C’est un film culte en France qui est adapté d’un livre. C’est un film qui date des années 60. L’enfant dit “si j’aurais su, j’aurais pas venu”.

Évidemment ici, la faute, elle est faite de manière intentionnelle, c’est fait exprès. C’est pour ça aussi que cette réplique du film, cette phrase du film, est devenue culte.

Beaucoup de gens connaissent cette réplique de film. L’erreur que font beaucoup de gens, c’est mettre du conditionnel, un verbe conjugué au conditionnel après un si.

En réalité le si, c’est la conjonction “si” marque déjà la condition.

Donc, on ne va pas doubler la condition, la répéter deux fois en utilisant un verbe au conditionnel.

Si j’aurais voulu, je serais devenue boulangère. Non, c’est une faute. Il faut dire si j’avais voulu, je serais devenue boulangère.

En français, il y a une règle très simple qu’on apprend aux enfants qui commencent à parler ou à écrire.

Cette règle, c’est “les si n’aiment pas les rais”.

Et souvent, même quand les adultes font cette faute, on leur répète ça en disant “attention, les si n’aiment pas les rais”.

Ou vous pouvez aussi dire si vous voulez retenir d’une manière plus imagée…

Les scies n’aiment pas les raies. Le poisson. C’est une manière un peu plus imagée de retenir cette règle.

Je vais vous donner des exemples d’erreurs et ce que vous devriez dire. Et ensuite, on va revoir le point de grammaire global avec les temps, la conjugaison que vous devez utiliser.

Le début de la phrase, c’est la partie où il y a la condition. Si j’avais voulu.

Et la deuxième partie, je serais devenue boulangère. Donc la première partie, c’est la condition et la deuxième partie, c’est l’hypothèse. C’est potentiellement, peut-être ce qui se serait passé.

Je vous donne d’autres exemples avec les erreurs. Peut-être que vous en avez déjà entendu des similaires. Si tu pourrais venir, ça serait gentil. Non.

Il faut dire si tu pouvais venir, ça serait gentil.

S’il aurait cuisiné le repas, j’aurais eu le temps de regarder la télévision. Non.

S’il avait cuisiné le repas, j’aurais eu le temps de regarder la télévision.

On n’utilise pas le conditionnel dans la première partie de la phrase.

Donc, comme je le disais, il est déjà marqué par le si.

Mais on va retrouver le conditionnel dans la deuxième partie de la phrase.

Si j’aurais mangé mon gâteau d’anniversaire toute seule, j’aurais été malade. Non.

Si j’avais mangé mon gâteau d’anniversaire toute seule, j’aurais été malade. Par contre, si vous ne mettez pas le si dans la phrase, vous pouvez bien sûr utiliser le conditionnel dans la première partie de la phrase pour marquer la condition.

Je vous donne un exemple.

Si j’avais mangé mon gâteau d’anniversaire seule, j’aurais été malade. Par contre, vous pouvez dire “j’aurais mangé mon gâteau d’anniversaire toute seule, j’aurais été malade”.

Vous voyez, il n’y a pas le si, donc la phrase est correcte.

Passons maintenant au petit point de grammaire global pour que vous puissiez bien retenir quels temps vous pouvez utiliser après le si et quels temps vous pouvez utiliser dans la deuxième partie de la phrase.

Après le si vous pouvez tout d’abord utiliser, premièrement, le présent.

Si tu veux aller à la mer, tu peux prendre ma voiture.

On a du présent et dans la deuxième partie de la phrase, on peut aussi utiliser du présent ou on peut utiliser du futur simple.

Voici un exemple. Si je suis en retard, il m’attendra.

Deuxième temps qu’on peut utiliser après le si, c’est l’imparfait.

Si j’avais un chien. Dans la première partie de la phrase, on utilise l’imparfait et dans la deuxième, on va utiliser du conditionnel présent parce qu’il y a un lien direct avec le présent.

Si j’avais un chien, je serais plus heureuse.

Donc d’abord de l’imparfait et ensuite du conditionnel présent.

Troisième temps qu’on peut utiliser après le si, c’est le plus-que-parfait.

Ça ressemble très fort à de l’imparfait, mais c’est composé.

Dans ce cas ci, si vous utilisez du plus-que-parfait dans la première partie de la phrase, dans la deuxième, vous pouvez utiliser soit du conditionnel présent, soit du conditionnel passé.

Voici deux exemples. Le premier avec du conditionnel présent dans la deuxième partie de la phrase.

Si j’avais voulu, je serais chanteuse aujourd’hui.

Dans la première partie de la phrase on a du plus-que-parfait et dans la deuxième partie, on a du conditionnel présent parce qu’il y a un lien direct avec le présent.

Aujourd’hui, je serais chanteuse.

Deuxième exemple où on a du plus-que-parfait dans la première partie de la phrase et du conditionnel passé dans la deuxième.

J’ai fêté mon anniversaire la semaine dernière et si j’avais mangé tout mon gâteau d’anniversaire seule, j’aurais été malade.

On donne une hypothèse.

Il y a une condition et une hypothèse de ce qui aurait pu se passer la semaine dernière, donc dans le passé.

Et voilà, c’est fini pour aujourd’hui.

J’espère que cette vidéo vous a plu, que vous avez aimé ce point de grammaire.

Dites-moi en commentaire s’il vous arrive de faire cette faute, qui est, je vous l’ai déjà dit, très fréquente en français.

Si vous avez aimé cette vidéo, n’oubliez pas de mettre un like et surtout, si vous êtes nouveau ou nouvelle, abonnez-vous à la chaîne pour ne manquer aucune vidéo et activez la cloche.

Je vous dis à très, très vite.

🇫🇷 Ce cours va débloquer ta compréhension orale du français

👉 Grâce à des dialogues, je vais t’apprendre à comprendre les Français, même quand ils parlent vite.

🚀 50 dialogues du quotidien pour booster ta compréhension du français

✅ Comprends les Français, même quand ils parlent rapidement.
✅ Parle avec les francophones en toute confiance.
Améliore durablement ton français avec une méthode basée sur des dialogues du quotidien.

Share this post
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

Articles qui pourraient t'intéresser

Expressions
Elisabeth

LEARN FRENCH IN 2 MINUTES – French idiom : Un coup de mou

Transcript de la vidéo Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, nous allons voir ensemble l’expression française avoir un coup de mou. Avant de commencer, pensez bien sûr à activer les sous titres pour tout comprendre de

Expressions
Elisabeth

LEARN FRENCH IN 2 MINUTES – French idiom: Être au taquet

Dans cette vidéo, j’explique de manière claire et concise (en 2 minutes) l’expression “être au taquet”. Ces petites expressions permettent d’apprendre le français de manière rapide et efficace. Transcript de la vidéo Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez

woman standing on dock near ship holding luggage and carrying handbag
Expressions
Melanie

15 façons de dire “au revoir” en français selon le contexte

Saviez-vous qu’il existe une quinzaine de façons différentes de dire au revoir en français ? Des locutions classiques aux expressions qui, au premier abord, peuvent paraître étranges (“à un de ces quatre”… what ?!), vous trouverez ici une liste complète, ainsi que

Vidéos qui pourraient t'intéresser

Vidéos

🍎 🍐 15 EXPRESSIONS EN FRANÇAIS AVEC DES FRUITS ET DES LÉGUMES

TRANSCRIPT DE LA VIDÉO Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez bien et que votre apprentissage du français se passe toujours très bien. Aujourd’hui, nous allons voir ensemble des expressions en français, des expressions imagées, des expressions idiomatiques avec

Vidéos

JE VOUS EMMÈNE FAIRE DU SHOPPING AVEC MOI 🇫🇷

Transcript de la vidéo Bonjour tout le monde. Aujourd’hui, je vais vous emmener avec moi dans Paris. L’occasion de découvrir du nouveau vocabulaire et de voir des images de la ville. Je vais retrouver une copine, une amie et nous

Image illustration Elisabeth newsletter

🎁 30% de réduction sur mes cours

Abonne-toi à ma newsletter et reçois 30% de réduction sur mes cours. 

Laisse ton prénom et ton email ci-dessous ⬇️

en_USEnglish
Retour en haut