🇫🇷👑 FRENCH PRESIDENTIAL ELECTION 2022 – how does it work + vocabulary (EN subtitles)

📤 Partager cet article

Transcript

L’actualité importante du moment en France, c’est l’élection du nouveau président ou de la nouvelle présidence de la République.

C’est un sujet passionnant et très riche en vocabulaire. C’est vraiment le bon moment pour parler de ce thème parce que les élections commencent ce dimanche 10 avril 2022.

Bonjour tout le monde, bienvenue dans cette vidéo sur les élections en France.

J’espère que vous êtes motivés et que ce thème vous intéresse. Nous allons voir ensemble le fonctionnement de cette élection présidentielle, les principaux candidats et surtout beaucoup de vocabulaire.

Ce vocabulaire va être très intéressant pour vous, si vous voulez regarder des reportages sur les élections, sur les candidats, si vous voulez regarder des débats politiques ou encore si vous lisez des articles sur ce thème.

Si vous parlez anglais, vous allez vous rendre compte qu’il y a pas mal de mots entre le français et l’anglais qui sont très proches sur ce thème.

Il y a beaucoup de mots transparents, donc on comprend facilement. Il y a quelques semaines, je vous avais d’ailleurs parlé de ce livre “Kill the French”.

Dans ce livre, vous pouvez lire 100 histoires écrites en français.

La particularité de ces histoires, c’est qu’elles sont écrites avec beaucoup de mots transparents entre l’anglais et le français. Vous allez progresser rapidement grâce à ces mots qu’on comprend facilement et qui vont vous aider à comprendre le contexte et surtout à comprendre et à intégrer des mots de vocabulaire plus compliqués.

Pourquoi je vous reparle de ce livre ? C’est parce qu’il y a une histoire sur la politique, sur un discours politique où on trouve beaucoup de mots similaires entre le français et l’anglais.

Pour réaliser cette vidéo, je me suis donc beaucoup inspiré de ce livre. D’ailleurs, je vous remet dans la description le lien pour trouver ce livre sur Amazon s’il vous intéresse.

Cette vidéo va être divisée en cinq parties. Premièrement, nous allons parler du président actuel. Ensuite, nous allons voir ensemble qui peut voter. En tout cas, pas moi. Et je vais vous expliquer pourquoi. Ensuite, nous allons voir le fonctionnement de cette élection. Après, nous parlerons des principaux candidats et des sondages.

Et enfin, nous terminerons par le lien entre les médias et cette élection.

Commençons par parler du président actuel. Vous le savez certainement, mais la France est une démocratie. Le peuple élit son président. Le président est élu par le peuple. Il est élu par les citoyens, par la population.

Emmanuel Macron a été élu il y a cinq ans, il avait 39 ans. C’est le plus jeune président français. Lorsqu’il s’est présenté à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a créé un tout nouveau parti qui s’appelle “La République En Marche”. Souvent, on entend aussi tout simplement “En Marche”.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais “En Marche” et “Emmanuel Macron” ont les mêmes initiales. Je ne sais pas si c’est fait exprès, mais on pourrait penser que oui.

Ce parti, il est centriste, il se place au centre. Quand on parle de politique, souvent on parle de la gauche et de la droite. Ce parti, il ne se positionne ni vraiment à gauche, ni vraiment à droite, mais plutôt au centre.

Il a des idées à la fois de gauche et des idées à la fois de droite. On peut dire que la politique d’Emmanuel Macron est sociale, libérale. Ça signifie que c’est un mélange entre des idées qui viennent du socialisme et des idées qui viennent du libéralisme.

Emmanuel Macron est le président actuel, mais il se représente. Il est aussi candidat pour cette élection 2022. Une chose importante à savoir est que dans la Constitution, en France, dans la loi, le président ne peut pas être élu plus de deux fois d’affilée.

Il ne peut pas faire plus de deux mandats de suite. Si Emmanuel Macron est réélu, il ne pourra plus se représenter. C’est donc maximum dix ans au pouvoir d’affilée en France.

Parlons maintenant de qui peut voter à cette élection présidentielle. Si vous me suivez depuis plusieurs mois, vous connaissez certainement mon secret. Je vis en France, je parle français. Le français est ma langue maternelle, mais je ne suis pas française, je suis belge.

La nationalité française est le premier critère pour pouvoir voter à cette élection.

Seuls les Français peuvent voter pour le futur président. Je trouve ça très frustrant de ne pas pouvoir voter pour le président dans le pays où je vis, mais c’est comme ça, c’est la loi.

La deuxième condition pour pouvoir voter est d’avoir au moins 18 ans.

18 ans, en France, c’est l’âge de la majorité. On dit être majeur. Je suis majeur. 18 ans en France, c’est l’âge pour pouvoir voter. Mais c’est aussi l’âge pour pouvoir passer son permis de conduire, pour pouvoir conduire des voitures.

Pour voter, il faut aussi être inscrit sur une liste électorale. Ce n’est pas automatique. Vous n’allez pas recevoir un courrier, une lettre chez vous pour vous dire n’oubliez pas de venir voter.

Non, c’est à vous de vous inscrire dans une ville en tant qu’électeur. Souvent, c’est la ville où vous habitez, mais ça peut aussi être, par exemple, la ville où vivent vos parents ou n’importe quelle ville. Mais, c’est la ville ou vous devrez aller le jour du scrutin, le jour du vote.

Le scrutin, c’est un synonyme pour parler du vote. Une chose importante, à savoir aussi si vous voulez voter en France mais que vous n’êtes pas disponibles le jour du vote parce que, par exemple, vous travaillez ou vous êtes en vacances. Vous pouvez faire ce qu’on appelle une procuration.

Quand on fait procuration, on donne l’autorisation à quelqu’un d’autre de voter à notre place. Attention, c’est toujours mieux de choisir quelqu’un qui a les mêmes idées politiques que nous.

Voyons maintenant comment se passe cette élection présidentielle.

Une des premières choses à savoir en terme de vocabulaire, pour bien comprendre, si vous regardez des reportages sur cet événement à la télévision, c’est qu’on peut aussi dire “la présidentielle”.

On ne va pas toujours dire l’élection présidentielle, on peut aussi dire la présidentielle. Parfois, on entend aussi “les présidentielles”. C’est utilisé pour parler de l’élection. La présidentielle a lieu tous les cinq ans. C’est un quinquennat. Le mandat que va faire le président s’appelle le quinquennat. Pour être candidat ou candidate pour les femmes, il faut avoir obtenu 500 parrainages d’une personne qui est déjà élue.

De quoi parle-t-on quand on parle des parrainages ?

Un parrainage, en fait, c’est la validation de votre candidature. Pour être candidat, il faut que 500 personnes valident votre candidature. Mais ça ne peut pas être que n’importe qui. Ça doit être des personnes qui sont déjà élues par la population.

Par exemple un maire, donc le maire d’une ville, un député ou un sénateur. Les députés et les sénateurs, en France, ce sont les personnes qui vont proposer des lois et voter les lois. Les députés travaillent à l’Assemblée nationale et les sénateurs travaillent au Sénat.

L’Assemblée nationale et le Sénat sont les deux chambres du Parlement en France. Cette règle des parrainages, elle a été mise en place pour éviter que n’importe qui se présente à l’élection présidentielle. Ça sert à valider le sérieux du candidat, montrer que le candidat est sérieux.

Cette élection présidentielle, elle s’organise en deux tours, en deux parties, en deux temps. On va voter deux fois.

Cette année, les Français votent pour le premier tour le 10 avril et pour le deuxième tour le 22 avril.

Il y a toujours deux semaines entre les deux votes, entre les deux scrutins. Au premier tour, il y a beaucoup de candidats, vous avez le choix.

Et au deuxième tour, on ne va garder que les deux meilleurs. Quand je dis meilleurs, je veux dire ceux qui ont eu le plus de voix au premier tour.

En réalité, on peut aussi être élu dès le premier vote, dès le premier tour. Pour être élu président en un seul vote, il faut avoir obtenu plus de 50 % des voix. Donc les voix, c’est les votes de la population.

C’est vraiment très rare. Je pense d’ailleurs que ce n’est jamais arrivé en France.

Mais qui sont les principaux candidats et les principaux partis politiques.

Avant les élections, les candidats sont en campagne. La campagne, c’est la période avant les élections où les candidats vont présenter leur programme et parler de leurs idées, essayer de convaincre la population de voter pour eux.

Pendant cette période, les candidats et leurs équipes vont par exemple prendre la parole dans les médias, vont aller sur des marchés pour distribuer des tracts.

Un tract, c’est un morceau de papier sur lequel on présente le candidat et le programme qu’il défend. Le programme d’un candidat, c’est la liste de ses idées.

C’est les choses qu’il aimerait mettre en place s’il est élu président. Durant la campagne, les candidats vont aussi organiser des meetings politiques, des rencontres où ils vont parler de leur programme et faire des discours.

Des discours exactement comme dans l’histoire du livre dont je vous parlais.

Ici, c’est un maire qui fait un discours, mais c’est la même chose, ce sont les mêmes mots de vocabulaire.

Il y a beaucoup de mots transparents comme les mots élections, le mot vote, le mot constitution, nation ou encore président. Chaque candidat va défendre ses idées politiques. Petite précision d’ailleurs sur les différents synonymes autour des personnalités politiques.

On parle d’hommes politiques ou de femmes politiques. Mais on peut aussi simplement parler de politique, donc un politique ou une politique. On peut aussi parler d’un politicien ou d’une politicienne.

Homme politique, politique ou politicien, femme politique, une politique ou politicienne.

Historiquement, en France, il y a deux grands partis la droite et la gauche. La droite. Le parti de droite s’appelle Les Républicains, les LR. Vous pouvez aussi entendre ou lire dans les articles.

À gauche, c’est le Parti Socialiste, le PS. La gauche a plutôt des idées sociales, défend l’égalité entre les personnes. Ils vont par exemple vouloir investir dans l’éducation ou vouloir que les personnes plus riches paient plus de taxes et d’impôts.

La droite défend plus les traditions et la propriété individuelle. Bien sûr, il y a plein d’autres courants politiques, plein d’autres partis politiques et vous allez d’ailleurs le voir que pour cette élection présidentielle, ce ne sont pas les partis traditionnels qui intéressent le plus la population.

Parmi les autres types de partis, on retrouve le centre. Je vous en ai parlé au début de la vidéo. C’est le cas du parti d’Emmanuel Macron, qui est un parti centriste, ni vraiment à gauche ni vraiment à droite. Il rassemble à la fois des idées de la gauche et de la droite.

Il y a aussi l’extrême gauche, qui a des idées assez proches du communisme. Il y a l’extrême droite, qui est généralement contre l’immigration et nationaliste, qui privilégie la nation.

Il y a aussi le parti écologiste. C’est un parti qui parle beaucoup d’écologie, qui va défendre les droits des animaux, vouloir protéger la planète, limiter la pollution grâce aux énergies renouvelables, etc.

Le sondage que je vous affiche, il date de la fin mars. C’est le moment ou j’ai tourné cette vidéo. Les sondages sont très importants pour les politiques, pour les candidats, parce que ça permet de leur donner une idée des intentions de vote. Ça peut donc donner une idée des résultats de l’élection, même si les sondages changent souvent.

Il suffit parfois d’un discours pour vraiment changer les positions dans le sondage. En tête du sondage, vous voyez le président sortant Emmanuel Macron. Président sortant, c’est une expression qu’on utilise pour parler du président qui est en train de finir son mandat. Donc il arrive au bout de la période pour laquelle il a été élu.

Ici, il se représente et on voit qu’il est vraiment en tête. Il est très haut dans les sondages. Il a beaucoup d’avance par rapport à ses concurrents.

Juste après, on retrouve Marine Le Pen. Le parti de Marine Le Pen, c’est le Rassemblement National. C’est un parti d’extrême droite. Où, comme je vous le disais, c’est un parti contre l’immigration qui veut toujours privilégier les Français, donc par exemple dans la recherche d’un emploi ou d’un logement.

Ensuite, à la troisième place, on retrouve Jean-Luc Mélenchon et son parti d’extrême gauche. Donc on avait le centre, l’extrême droite et maintenant l’extrême gauche. Son parti s’appelle La France Insoumise.

Quand quelqu’un est insoumis, ça veut dire qu’il ne se soumet pas aux ordres qu’on va lui donner. Quand quelqu’un est soumis, ça veut dire qu’il respecte tous les ordres qu’on lui donne. Ce parti, il combat le capitalisme et le libéralisme économique.

En quatrième position, on retrouve à nouveau un parti qui est qualifié par les médias d’extrême droite. Donc centre, extrême droite, extrême gauche et à nouveau extrême droite.

Ce parti, il est tout nouveau et il est représenté par Éric Zemmour.

Je ne sais pas si vous en avez déjà entendu parler. C’est un journaliste, un écrivain et il vient tout juste de se lancer dans la politique. Vous en avez peut être entendu parler parce qu’il crée beaucoup de polémiques.

Il dit beaucoup de choses qui font parler de lui, souvent en mal.

Lui aussi, il est contre l’immigration, il veut une immigration zéro. Ça veut dire qu’il ne veut plus qu’aucun étranger ne vienne vivre en France. Il est aussi, par exemple, contre le droit du sol.

Si tu né en France, tu peux avoir la nationalité française. Éric Zemmour veut supprimer cela pour garder uniquement le droit du sang.

Après, vous voyez beaucoup plus loin dans les sondages, on a Valérie Pécresse qui est la candidate du parti traditionnel de droite Les Républicains. Et un peu en dessous, on a Yannick Jadot qui est le représentant de l’écologie, d’un parti écologiste.

Et encore, encore plus loin, on a Anne Hidalgo. Anne Hidalgo, c’est la maire de la ville de Paris, mais c’est surtout la candidate du Parti Socialiste.

Donc, je vous disais, les deux familles traditionnelles politiques en France, c’était le Parti Socialiste et Les Républicains. Et vous voyez là, elle n’est qu’à 2 % dans les sondages.

C’est vraiment très très faible pour un aussi gros parti. On dirait vraiment que les gens en ont marre des partis traditionnels et ont envie d’aller vers d’autres types de partis, vers d’autres types de politiques.

Passons à la dernière partie de cette vidéo: l’élection présidentielle et les médias. Les médias ont beaucoup d’influence sur le vote de la population, sur le vote des Français.

Et c’est normal, parce que ce sont les médias qui vont donner la parole, qui vont mettre en avant ces candidats. Il y a beaucoup de débats à la télévision et à la radio entre les candidats.

Ils sont invités dans beaucoup d’émissions pour parler de leurs idées politiques, pour parler de leur programme. D’ailleurs, il y a quelque chose de très intéressant pendant cette élection présidentielle en France. Il va y avoir des temps de parole qui sont accordés, qui sont donnés à chaque candidat.

Par exemple, un candidat va avoir le droit de parler, disons 20 heures dans les médias, un autre va seulement avoir le droit de parler 12 heures.

Et il y a un genre de police, des médias qui s’appelle l’ARCOM qui va surveiller que c’est bien respecté. Mais pourquoi est-ce que certains candidats ont droit à parler plus que d’autres dans les médias ?

Eh bien, en réalité, ça va dépendre de plusieurs facteurs. Ça va dépendre de différentes choses. Par exemple, leur place dans les sondages. Si beaucoup de gens ont l’intention de voter pour eux ou non. Un autre élément qui va être important, c’est la taille d’un parti.

Par exemple, vous voyez que dans les sondages, les partis traditionnels n’ont pas beaucoup d’intentions de vote, mais par contre, ils ont beaucoup de maires et ils ont beaucoup de députés. Ils ont quand même un gros poids politique.

C’est pour ça qu’on va par exemple voir beaucoup Anne Hidalgo, qui représente la gauche à la télévision, même si elle n’a que 2% d’intentions de vote.

Heureusement, à partir de deux semaines avant le premier tour, avant le premier vote, on retrouve une égalité du temps de parole. Chaque candidat va avoir droit au même nombre d’heures pour parler dans les médias, à la radio ou à la télévision.

Bien sûr, ça doit être aux mêmes horaires, plus ou moins.

On ne peut pas mettre un candidat à 2 heures du matin et un autre à 20 heures. Il faut que ce soit juste.

Voilà, cette vidéo est terminée pour aujourd’hui. J’espère que ce sujet des élections vous a intéressé. J’espère que grâce à tous ces mots de vocabulaire que nous avons vus ensemble, vous allez pouvoir suivre cette élection présidentielle.

Je vous remontre le livre qui m’a inspiré cette vidéo. Kill the French et notamment l’histoire numéro 34 qui parle de politique et d’un discours.

Ce livre est très intéressant si vous parlez en anglais, ça va vous permettre de vous appuyer sur les mots que vous comprenez facilement pour intégrer des mots plus compliqués.

Et vous voyez à la fin de chaque histoire, on a aussi un conseil pour progresser en français. J’aime beaucoup ce livre parce que je trouve qu’il est super pour booster votre confiance en vous et surtout votre confiance en vos capacités à progresser en français.

Je vous remets dans la description de la vidéo, le lien pour trouver ce livre sur Amazon.

Avant de partir, n’oubliez pas de me soutenir en mettant un j’aime à cette vidéo. Et surtout, si vous êtes nouveau ou nouvelle, abonnez-vous pour ne manquer aucune de mes vidéos.

Je vous dis à très bientôt.

🎁 7 jours d'exercices offerts

Inscris ton email ci-dessous pour que je t’envoie gratuitement les 7 premiers jours de “Mon carnet de français”. 

Vidéos qui pourraient t'intéresser

🚨 Mon carnet de français, 90 jours pour progresser en français est disponible dans la boutique

X