Learn French with music – ZAZ “JE VEUX” lyrics explained

📤 Partager cet article

Transcript

Bienvenue dans cette nouvelle leçon de français. Aujourd’hui, nous allons parler d’une chanson. “Je veux de l’amour, de la joie, de la bonne humeur”.

C’est “Je veux” de Zaz. Il y a quelques mois, j’avais fait une vidéo où je vous expliquait qu’il ne fallait pas dire “je veux” quand vous étiez à la boulangerie ou dans un commerce, mais qu’il valait mieux dire “je voudrais”, parce que c’est plus poli. Il ne faut jamais dire “je veux” en français quand vous vous adressez à quelqu’un.

Et vous avez été nombreux et nombreuses à commenter cette vidéo en me disant que Zaz disait tout le temps “je veux”. Je me suis donc rendu compte que cette chanson était très connue à l’étranger, presque même plus connue qu’en France. Cette chanson est assez intéressante parce que c’est vraiment du français très rapide. Il y a beaucoup de contractions dans les phrases. C’est vraiment du “fast spoken french”.

Même si vous avez un bon niveau de français, cette chanson, elle peut être compliqué à comprendre justement à cause des différentes contractions des mots et des références même que fait Zaz.

Qu’elle fait référence à des choses que vous ne connaissez peut-être pas. Nous allons donc analyser ensemble les paroles de cette chanson et je vais à chaque fois vous mettre les mots compliqués en anglais ou vous mettre des images pour que vous compreniez bien de quoi on parle. La première parole de la chanson, c’est “donnez moi une suite au Ritz, je n’en veux pas”.

La première difficulté, c’est le Ritz. Le Ritz, c’est un palace, c’est un grand hôtel à Paris, c’est un hôtel de luxe “le Ritz”. Une suite, une suite dans un hôtel, c’est une grande chambre où généralement, en plus de la chambre à coucher, on va avoir un salon ou deux salons, il va y avoir plusieurs pièces. C’est une très grande chambre d’hôtel qu’on trouve généralement dans des hôtels de luxe, dans des palaces.

Je n’en veux pas, c’est ce n’est pas pour moi, gardez-le. Des bijoux de chez Chanel, je n’en veux pas. Chanel, vous connaissez probablement cette marque. C’est une grande marque de luxe qui fait des sacs, des bijoux, qui fait aussi des vêtements.

C’est une marque comme Yves Saint Laurent par exemple, ou encore Dior. Ici elle dit des bijoux, donc des bijoux ce sont des boucles d’oreilles, des colliers, des bracelets. Donnez-moi une limousine, j’en ferais quoi ? Une limousine, c’est une voiture très, très longue, qu’on utilise souvent un peu pour se faire remarquer dans la ville.

Il y a un chauffeur. Souvent, ce sont des gens assez riches qui l’utilisent pour aller faire la fête, par exemple. À nouveau, elle dit “si vous me donnez une limousine qu’est-ce que j’en ferais ?”. Donc je ne je l’utiliserai pas.

“Offrez-moi du personnel, j’en ferais quoi ?” Du personnel, c’est sous-entendu du personnel de maison. Ce sont des personnes qui vont travailler pour vous. Par exemple faire la cuisine, faire le ménage, garder vos enfants par exemple. Elle veut personne qui travaille pour elle.

Un manoir à Neuchâtel, ce n’est pas pour moi. Donc ce n’est pas pour moi. Neuchâtel, c’est une ville où il y a beaucoup de personnes riches en Suisse.

Il y a beaucoup de millionnaires qui vivent là bas ou ont une maison là bas. Et un manoir, c’est comme un petit château. C’est une grande et vieille maison. Donc à nouveau ici, elle veut dire que si on lui offre une maison parmi des gens millionnaires, ça ne l’intéresse pas.

“Offrez-moi la tour Eiffel, j’en ferais quoi ?” Donc la tour Eiffel, je suppose que vous savez ce que c’est, c’est le bâtiment emblématique de la ville de Paris. Donc souvent, quand on représente la France, on utilise ce symbole de la tour Eiffel. À nouveau elle dit même si on lui donne la tour Eiffel, elle ne saurais pas quoi en faire. Ça ne l’intéresse pas.

Donc, après avoir dit tout ce qu’elle ne voulait pas dans le premier couplet, on passe au refrain où elle parle de tout ce qu’elle aime, de tout ce qu’elle veut. Et donc elle dit je veux pour s’affirmer.

Je veux d’l’amour, d’la joie, de la bonne humeur. Bien sûr, c’est je veux de l’amour, de la joie et de la bonne humeur.

C’est juste qu’elle contracte, donc c’est d’la joie, d’l’amour. Donc joie, c’est joy, amour c’est love et bonne humeur, c’est good mood. Ce n’est pas votre argent qui fera mon bonheur. À nouveau ici, pour rester dans le rythme, il y a des contractions. Donc ce n’est pas votre argent qui fera mon bonheur. Ce n’est pas votre argent qui fera mon bonheur. Your money won’t make my happy.

Ici ce qu’elle veut dire, c’est ce n’est pas l’argent qui fait le bonheur. C’est une expression qu’on utilise en français pour dire que ce n’est pas grâce à l’argent qu’on est heureux. Il y a des choses plus importantes dans la vie que l’argent. Moi, j’veux crever la main sur le cœur. À nouveau, une contraction. Moi, je veux crever la main sur le cœur. Ici, elle dit moi, j’veux crever la main sur le cœur. Alors ici, ce n’est pas vraiment une vraie expression en français. En français, il y a une autre expression très proche. Ça signifie qu’on est généreux.

Ici, elle détourne un peu cette expression. Et ce qu’elle veut dire certainement, c’est qu’elle préfère mourir avec honneur et honnêteté que mourir très riche. Allons ensemble découvrir ma liberté. Ensemble, c’est “together”. Liberté, c’est “freedom”. Oubliez donc tous vos clichés.

Des clichés en français, ce sont des stéréotypes, stereotype. Ce sont des idées préconçues, ici elle dit “oubliez vos stéréotypes, vos idées préconçues”. Et ensuite elle dit bienvenue dans ma réalité. En gros, c’est bienvenue dans mon monde. Bienvenue dans mon univers. Welcome to my world, welcome into my reality.

C’est la vie que moi je vis, c’est ma réalité. Passons maintenant au deuxième couplet. J’en ai marre de vos bonnes manières. C’est trop pour moi. À nouveau ici, d’vos bonnes manières, c’est j’en ai marre de vos bonnes manières. Elle dit d’vos bonnes manières. Elle contracte. Les bonnes manières c’est la politesse. C’est une manière de se comporter de manière polie. Par exemple, quand on rentre dans un magasin, dire bonjour.

Dire “je voudrais” et pas “je veux” les bonnes manières. C’est la politesse. C’est la bienséance. J’en ai marre, ça veut dire qu’on ne veut plus ça, “I can’t stand it”.

Moi, je mange avec mes mains et je suis comme ça. Moi, je mange avec mes mains, je mange avec les mains ça veut dire qu’elle n’utilise pas de couverts, pas de fourchette, pas de couteau, seulement ses mains. Et “chui” comme ça et “je suis” comme ça. Donc c’est ma manière d’être, c’est qui je suis.

Donc je suis comme ça, “this is who I am”. Je parle fort et je suis franche, excusez-moi. Je parle fort et je suis franche. J’parle fort et je suis franche. À nouveau, la contraction. Parler fort, c’est comme je fais la, c’est hausser la voix. C’est presque crier. I talk loud.

Être franc ou franche pour une femme. Franc c’est l’adjectif masculin et franche c’est l’adjectif féminin. Ça signifie être honnête, dire ce qu’on pense. En français, on dit ne pas avoir sa langue dans sa poche. Quand on n’a pas sa langue dans sa poche, “tongue in the a pocket”. On dit ce qu’on pense. On est franc ou franche.

Quand vous pensez quelque chose, même si c’est négatif, vous le dites. Par exemple, je peux dire, je vais être franche, ce pantalon ne te va pas. Fini l’hypocrisie. Moi j’me casse de là. Alors ici, il y a une double difficulté j’me casse, je me casse. Déjà la petite contraction. Et ensuite se casser, c’est un verbe en argot, en français familier, french slang ou colloquial French.

Se casser, ça signifie partir. C’est aussi un synonyme de se barrer en français familier. Donc je me casse, c’est je pars. L’hypocrisie, justement, c’est le fait de ne pas être franc, de ne pas dire les choses qu’on pense. Donc quand elle dit “fini l’hypocrisie”, ça veut dire stop, fini, stop.

J’en ai marre des langues de bois. Les langues de bois, donc langue, tongue et bois c’est wood. Ça c’est la traduction littérale. Souvent, on dit que les hommes politiques font de la langue de bois, ça veut dire qu’ils essayent que tout le monde soit content, d’être d’accord avec tout le monde et ils ne disent pas ce qu’ils pensent pour être élu, ils font de la langue de bois.

Donc Zaz dit qu’elle en a marre des langues de bois, elle en a marre des gens qui ne sont pas sincères. Regardez-moi, de toute manière, j’vous en veux pas. Regardez-moi, look at me, de toute manière, anyway, je ne vous en veux pas. I’m not mad, at you. Toute manière, c’est de toute manière.

De toute façon, c’est anyway en anglais. Ici, il y a une double contraction aussi, j’vous en veux pas, à la fois il y a le “e” du “je” qui part et la négation. Donc “j’vous en veux pas”, je ne vous en veux pas. Donc ça peut être compliqué à comprendre. Et j’suis comme ça et je suis comme ça. This is who I am, I’m like that.

Voilà, c’est terminé pour cette vidéo. Dans la description, je vais vous remettre les paroles complètes de la chanson et surtout un lien pour aller écouter la musique.

Je vous dis à bientôt.

🎁 7 jours d'exercices offerts

Inscris ton email ci-dessous pour que je t’envoie gratuitement les 7 premiers jours de “Mon carnet de français”. 

Vidéos qui pourraient t'intéresser

🚨 Mon carnet de français, 90 jours pour progresser en français est disponible dans la boutique

X